Au titre de la campagne 2018, le Togo a exporté 15 000 t de noix de cajou

Agro
lundi, 03 décembre 2018 12:38
Au titre de la campagne 2018, le Togo a exporté 15 000 t de noix de cajou

(Togo First) - La campagne agricole 2018 a permis au Togo d’exporter 15 000 tonnes de noix de cajou, a affirmé Robert Sedjro, président des exportateurs de la filière anacarde au cours d’un panel. Rapportées à la campagne précédente où la production était estimée à 12  000 t, les exportations togolaises de noix de cajou cette année ont enregistré une hausse de 3000 tonnes environ.

Du point de vue des objectifs, cette production de 15 000 t correspond aux prévisions annoncées par le magazine N’kalo concernant le Togo. Mais cette progression qui semble nette ne devrait pas masquer une réalité : « Le Togo est le pays le moins producteur de noix de cajou de la sous-région et est derrière la Côte d’ivoire (750 000 tonnes), le Bénin (200 000 tonnes), le Ghana (200 000 tonnes),  la Guinée (150 000 tonnes), et le Burkina (120 000 tonnes) », a relativisé Robert Sedjro. Aussi encourage-t-il ceux qui s’intéressent à l’agrobusiness à s’investir dans ce secteur. 

En rappel, après le Bénin, le Burkina Faso et la Côte-d’Ivoire, le Togo a adopté une taxe sur les noix de cajou à l’export, c'est-à-dire le « Prélèvement sur les noix de cajou » (PNC). A raison de  40 FCFA par kilogramme sur les noix de cajou brutes et de 5 FCFA sur les noix de cajou transformées. Ce fonds, une fois perçu, devrait être versé sur un compte spécial ouvert au Trésor public,  dénommé « fonds de gestion de la filière anacarde au Togo ».

Séna Akoda

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.