Au Togo, les entrepreneurs agricoles porteurs de propositions innovantes recevront des financements au titre du PASA

Agro
jeudi, 10 mai 2018 12:59
Au Togo, les entrepreneurs agricoles porteurs de propositions innovantes recevront des financements au titre du PASA

(Togo First) - La relance de la croissance nécessite, non seulement que les autorités togolaises mettent l’accent sur le secteur agricole par des mesures attractives mais aussi qu’elles promeuvent un entrepreneuriat agricole innovant.

En ce sens, un appel à propositions vient d’être lancé pour le financement des sous-projets innovants dans le secteur agricole. L’initiative se loge dans la composante Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN). Elle sera supportée par le Fonds compétitif des sous-projets productifs (FCSPP). Ce fonds constitue en effet l’un des instruments financiers, à côté des subventions et du fonds de garantie, mis en place pour contribuer au renforcement des capacités des producteurs au sein des filières végétales, animales et halieutiques.

La spécificité de cette initiative tient à ce que le Fonds compétitif vise les sous-projets novateurs et porteurs d’avenir pour les filières concernées. L’appel à propositions précise, entre autres, à cet effet, que les sous-projets « devront faire la démonstration des innovations permettant d'améliorer la productivité, la qualité sanitaire et commerciale, la transformation, la valeur ajoutée des produits agricoles togolais sur les marchés nationaux et sous régionaux, et constituer des opportunités intéressantes et rentables pour les PME/PMI togolaises ».

Selon le document, les propositions éligibles porteront sur la diversification et la transformation des productions vivrières ainsi que sur la diversification des cultures d’exportation. Le financement des sous-projets retenus est prévu pour une durée de douze (12) mois et à concurrence de 80% du coût des activités éligibles. Toutefois, la subvention ne devrait pas couvrir au-delà de 3,5 millions de FCFA par sous-projet.

Notons que le secteur agricole a contribué en 2017 à 38% du PIB national. Il occupe près de 70% de la population togolaise.

Séna Akoda

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.