Une compagnie chinoise ambitionne d’implanter une usine agroalimentaire à Lomé pour desservir la sous-région  

Agro
lundi, 10 septembre 2018 09:16
Une compagnie chinoise ambitionne d’implanter une usine agroalimentaire à Lomé pour desservir la sous-région  

(Togo First) - Zhejiang Native Produce & Animal By-Products I/E Group Co., une compagnie principalement engagée dans le commerce international, souhaite implanter une usine de transformation de tomate au Togo pour desservir le marché de la Cedeao.

Face aux coûts élevés dans sa chaîne de production et de commercialisation internationale, la compagnie chinoise qui revendique le statut d’exportateur vers la sous-région, notamment le Togo, le Bénin, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, ambitionne de renforcer sa présence en Afrique de l’Ouest. Dans le viseur, Lomé, la capitale togolaise, pour la « stabilité et la sécurité » qui prévaut au Togo, devrait servir de base pour la société hangzhounaise. 

« Nous avons déjà exporté l’alimentation vers le Bénin, le Togo, le Nigeria, le Ghana, le Niger, la Côte d’Ivoire. Mais nos difficultés sont liées aux coûts excessifs. Nous sommes venus évaluer la possibilité d’établir une usine à Lomé pour pouvoir mieux y vendre nos produits et desservir les autres pays de la sous-région », a confié à Togo First, Franck Qian, responsable développement marché, lors du premier Business Forum du Togo à Hangzhou.

Dans sa stratégie, la firme basée à Hangzhou, prévoit d’installer dans un premier temps une petite usine pour emballage, avant de se lancer progressivement dans la mise en place d’une plus grande. A ce stade, elle déploiera toute sa chaîne de production pour la sous-région.

En Afrique de l’Ouest, « nous exportons essentiellement de la tomate concentrée. Nous allons donc faire d’abord l’emballage sur place. Après si tout va bien, on transformera directement de la tomate fraîche en tomate en boîte ou en sachet. », a précisé Franck Qian. Et d’ajouter : « Nous allons ... après, réfléchir à la possibilité de démarrer la production de zéro jusqu’au produit final. » A terme, le marché togolais pourrait servir de point d’approvisionnement en matières premières pour le groupe Chinois.

Créée en 1975, Zhejiang Native Produce & Animal By-Products I/E Group Co exporte vers plus de 100 pays et régions du monde des produits allant du textile de luxe à l’alimentation.

Au premier semestre, ses activités d’import-export ont totalisé 411 millions $, en hausse de 5%. Les exportations ont atteint 348 millions $, une augmentation de 2,5%, tandis que les importations ressortant à 62 millions $, affichent une hausse de 21,5%.

Fiacre E. Kakpo, envoyé spécial à Hangzhou

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.