Marc Ably-Bidamon : « l’ambition du Togo est d’assurer un accès total à l’électricité à sa population d’ici 2030 »

Energies
mardi, 07 août 2018 15:47
Marc Ably-Bidamon : « l’ambition du Togo est d’assurer un accès total à l’électricité à sa population d’ici 2030 »

(Togo First) - Fin juin dernier, le lancement de la stratégie nationale d’électrification, cette ambitieuse feuille de route couvrant les 12 prochaines années, appuyée d’une table ronde de deux jours qui a connu la participation d’importants bailleurs de fonds, marquait l’amorçage d’une nouvelle dynamique. En ligne de mire, Lomé ambitionne de fournir l’électricité à tous les Togolais, vivant en milieu urbain comme rural, d’ici 2030. Vœux pieux ? Pour l’instant, le compte à rebours est lancé. Et Marc Ably-Bidamon, qui détient l’un des portefeuilles dont les actions représentent le socle du Plan national de développement PND 2018-2022, y croit fermement. Interview.

Togo First : Comment se porte le secteur de l’énergie au Togo ?

Marc Ably-Bidamon (MAB) : Je voudrais d’abord vous dire un sincère merci pour l’intérêt que vous accordez aux activités du Ministère des mines et de l’énergie. Pour répondre à votre question, je dirai que le secteur de l’énergie au Togo se porte bien. Le gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat a fait de l’accès pour tous aux sources énergétiques, une priorité des priorités de son action. Ceci en vue d’être au rendez-vous de l’agenda 2030 des Nations Unies qui vise justement l’accès universel à l’électricité de qualité, à moindre coût et préservant l’environnement. Pour traduire dans les faits cette recommandation des Nations Unies, tout est mis en œuvre par le gouvernement pour offrir aux Togolais un meilleur cadre de vie par la fourniture en continu de l’électricité. A cela s’ajoute plusieurs programmes et initiatives qui vont redynamiser le secteur de l’énergie et de contribuer à sa meilleure gestion.

Togo First : Concrètement, quelles actions prioritaires le gouvernement met-il en œuvre pour y parvenir ?

MAB: Le lancement de la stratégie d’électrification, suivi de la table ronde des bailleurs de fonds et des investisseurs, qui s’est tenu les 27 et 28 juin dernier constitue une réponse adéquate aux ambitions du gouvernement.

En effet, la stratégie d’électrification du Togo qui est un axe important de la vision du pays, décline les objectifs du gouvernement en matière d’électrification à l’horizon 2030. Cette vision du Togo est en phase avec l’objectif 7 des ODD qui promet un accès universel aux sources d’énergie de qualité, à moindre coût et préservant l’environnement. En clair, l’ambition du Togo est d’assurer un accès total à l’électricité à sa population d’ici 2030, avec un taux d’accès de 100% au cours des douze prochaines années.

Cet objectif sera réalisé au travers d’une combinaison intelligente de l’extension du réseau et de technologies hors réseau (mini-grids et kits solaires).

A cela s’ajoute les projets en cours d’exécution, ou en attente d’exécution, sur toute l’étendue du territoire. Il s’agit entre autres de l’initiative présidentielle CIZO qui vise à terme, l’électrification de plus de 2 millions de Togolais d’ici 2022 grâce aux kits solaires individuels, le lancement prochain du projet d’électrification de 185 localités.

Togo First : Quel bilan peut-on faire de la table ronde ?

MAB: D’envergure internationale, cette table ronde s’est focalisée sur l’étude de la stratégie d’électrification du Togo. Il faut le noter, le Chef de l’Etat, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, est le principal initiateur de l’élaboration de la stratégie d’électrification de notre pays, de son lancement officiel de même que la définition du schéma porteur permettant de mobiliser les financements nécessaires pour sa mise en œuvre effective. Je reviens donc à votre question qui est de savoir que peut-on retenir en matière bilan de cette table ronde? Sans détour, j’avoue que c’est une réussite sinon une satisfaction totale sur le plan organisationnel ; les objectifs et le tremplin ont été assouvis et, par rapport aux retombés, nous avons déjà enregistré des impacts positifs, notamment l’apport financier direct de la BAD et des promesses d’autres partenaires au développement. Des témoignages des participants nationaux et internationaux ont prouvé combien cet évènement a été un triomphe, de partages d’expériences et de compétences autour des panels. Une des rencontres, on va dire, très inouïe et comblée par tous.

Togo First : Pensez-vous vraiment que le Togo peut relever le défi d’électrification pour tous à l’horizon 2030 ?

MAB: C’est un engagement que le gouvernement a pris et il compte se donner les moyens nécessaires et adéquats pour atteindre cet objectif. C’est pour cette raison que nous faisons appel à nos partenaires techniques et financiers et à toutes les bonnes volontés pour nous soutenir et nous accompagner. Il faut avouer également que tous les partenaires sont très sensibles et partagent le contenu de notre stratégie d’électrification une force à relever et l’engagement personnel du Chef de l’Etat nous rassure. Toutes ces forces nous permettent de dire sans détour que cette ambition sera effective.

Togo First : Le Togo mise sur les énergies de sources propres dans cette stratégie d’électrification. Selon les prévisions, la feuille de route prévoit un mix équilibré de 50% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030. De quels atouts dispose le Togo aujourd’hui pour développer les énergies renouvelables ?

MAB: Je dirai que le premier atout reste l’ensoleillement sur toute l’étendue du territoire qui facilite le déploiement des solutions d’installations solaires notamment les kits individuels et les mini centrales solaires. L’autre atout est la présence des cours d’eau favorables à la construction des barrages hydroélectriques.

A cela, nous pouvons énumérer la stratégie d’électrification que nous ne perdons pas de vue et la loi sur les énergies renouvelables qui est un outil aussi essentiel dans l’émergence des infrastructures énergétiques.

Togo First : Vous venez de le souligner, le Togo vient de se doter d’une loi pour promouvoir et développer les énergies renouvelables. Quelles sont les opportunités qu’offre ce nouveau dispositif ?

MAB: La loi fixe le cadre juridique général de réalisation des projets de production d'électricité à base des sources d’énergies renouvelables, soit pour l’autoconsommation, soit pour la commercialisation.

Elle permet au gouvernement de disposer d’un instrument juridique fiable qui encadre la gestion du sous-secteur des énergies renouvelables au Togo et est un levier pour la mise en œuvre efficace et efficiente des différents axes de la stratégie d’électrification du pays, lancée le 27 juin dernier. Cette stratégie est basée sur le partenariat public-privé avec une part belle faite aux investisseurs privés nationaux.

Le document ouvre donc des perspectives de soutien et d’accompagnement à la mise en œuvre de notre politique énergétique basée entre autres sur le développement des énergies renouvelables, notamment le solaire et l’hydroélectricité ainsi que la préservation de l’environnement, conformément au point 7 des objectifs de développement durable.

Son application va permettre de faciliter le déploiement massif et considérable de l’électricité vers nos populations vulnérables.

Interview réalisée par Fiacre E. Kakpo

togofirst mobile

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.