Affronter la question de l’emploi des jeunes : un pari réussi par les autorités togolaises

Gouvernance économique
lundi, 06 août 2018 12:31
Affronter la question de l’emploi des jeunes : un pari réussi par les autorités togolaises

(Togo First) - Pour répondre à la question de l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes, et juguler tant le chômage que le sous-emploi, le gouvernement togolais a engagé depuis plus de 10 ans des actions à la fois volontaristes et vigoureuses à travers des programmes, des projets et la mise en place d’un cadre de pilotage stratégique.

S’inscrivant dans une dynamique d’accélération de la riposte, un plan stratégique national pour l’emploi des jeunes (PSNEJ) a été élaboré et adopté par décret pour la période 2013-2017. La mise en œuvre du PSNEJ, basée sur le renforcement des initiatives enclenchées à partir de 2011 et sur l’implémentation de nouveaux mécanismes d’accompagnement, s’est traduite par l’accroissement des opportunités d’accès à l’emploi salarié ou indépendant pour les jeunes actifs.

Au nombre des mécanismes, programmes et projets mis en œuvre dans le cadre du PSNEJ, l’on peut retenir entre autres : 

  • Le fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) : plus de 11 000 jeunes formés en techniques de création et gestion de microentreprises, plus de 1350 plans d’affaires de jeunes financés avec plus de 4000 emplois directs permanents créés entre 2012 et 2017.
  • Le fonds national de la finance inclusive (FNFI), plus de 20 700 jeunes financés à travers le produit AJSEF entre 2015 et 2017 et plus de 17 000 emplois directs générés.
  • L’agence nationale de volontariat au Togo (ANVT) avec plus de 13 000 volontaires nationaux mobilisés.
  • Le programme d’appui au développement à la base (PRADEB), plus de 3700 jeunes formés en entrepreneuriat, 780 projets financés pour près de 2000 emplois créés de 2013 à 2017,
  • Le projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), plus de 1400 jeunes insérés dans les chaines de valeurs agricoles ;
  • Le projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans (PAIPJA), plus de 5000 jeunes artisans installés de 2011 à 2015.
  • Le programme national d’entrepreneuriat rural (PNPER),
  • Programme formation professionnelle et emploi des jeunes (PROFOPEJ) ;

Par ailleurs, fort de cette volonté politique, le gouvernement, outre la stratégie, a adopté déjà en mars 2014, une politique nationale de l’emploi qui vise à offrir à l’horizon 2030 un emploi décent à ses citoyens. Ladite politique est axée entre autres sur :

  • Le renforcement de l’environnement institutionnel, économique propice aux investissements ;
  • La création d’emplois au profit des groupes vulnérables (jeunes, femmes, personnes handicapées, etc.) ;
  • Le renforcement du partenariat public privé dans le sens d’une réglementation adéquate du secteur privé et de la mise en place des mesures incitatives à l’entrepreneuriat.

Ces cinq dernières années le Togo a connu une croissance robuste avec une moyenne de 5%. Cette croissance tirée par l'investissement public et l'amélioration du climat des affaires a contribué à faire baisser le chômage et facilité la mise en œuvre de ces nombreux programmes destinés à renforcer l'employabilité des jeunes.

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.