Le Togo dans le top 5 des pays africains qui suscitent le plus d’optimisme chez les entreprises internationales investies en Afrique (CIAN)

Investissement
lundi, 11 février 2019 14:11
Le Togo dans le top 5 des pays africains qui suscitent le plus d’optimisme chez les entreprises internationales investies en Afrique (CIAN)

(Togo First) - Réseau portuaire et aérien local modernisé, carrefour commercial, facilités fiscales, sécurité des personnes, droit du travail. Les multinationales établies en Afrique, sont friandes du Togo, et tablent sur de belles perspectives pour 2019.

Selon l’édition 2019 du baromètre annuel du Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), qui sonde les dirigeants des entreprises étrangères implantées en Afrique sur les perspectives de leur activité, le climat des affaires au Togo devient attractif, avec une note de 2,8 sur 5, au même niveau que la Tunisie.

65% des patrons d’entreprises questionnés prévoient une croissance de leur chiffre d’affaire togolais en 2019, contre 44% en 2018. Si 22% des entreprises projettent une stagnation de leur revenu, seulement 11% tablent sur une baisse d’activités.

Les dirigeants de multinationales restent dans leur grande majorité optimistes quant à la rentabilité de leur investissement au Togo. « Cette appréciation des dirigeants du secteur privé confirme en tous points les bons résultats obtenus par le Togo dans le Doing Business 2019 », estime Sandra A. Johnson (photo), Conseillère du chef de l’Etat, en charge de la Cellule Climat des Affaires.

Alors que les intentions d’investissement avaient chuté à 11% en 2018, du fait des craintes suscitées par les manifestations socio-politiques, cette année marquera une reprise plus vigoureuse, selon le baromètre.

34% des entreprises sondées seraient prêtes à intensifier leurs investissements, dans un contexte où  le financement du secteur privé est attendu à hauteur de 65% pour la réalisation du PND qui coure jusqu’en 2022. Alors que 44% des entreprises pensent maintenir leurs dépenses actuelles en investissement ; seulement 22% veulent désinvestir.

La réalisation de ce rapport a été conduite entre juin et septembre 2018 auprès d’un échantillon de 1244 leaders répartis sur tout le continent, interviews face-à-face à l’appui.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.