En 4 mois d’activités, le MIFA a déjà permis de monter des projets évalués à 2 milliards FCFA au profit de 4500 producteurs

Agro
mardi, 06 novembre 2018 12:08
En 4 mois d’activités, le MIFA a déjà permis de monter des projets évalués à 2 milliards FCFA au profit de 4500 producteurs

(Togo First) - En quatre mois de mise en œuvre, le Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) a accompagné techniquement environ 4500 producteurs. L’information a été donnée par Noel Bataka, coordonnateur chargé des chaînes de valeurs du mécanisme, dans un entretien accordé au site d’actualité togolaise, Actu Togo.

Selon l’ancien coordonnateur stratégique du PNIASA, depuis son lancement, le 25 juin 2018, le Mécanisme a déjà permis de débloquer environ 500 millions FCFA au profit des producteurs, alors que des projets évalués à 2 milliards FCFA sont dans le circuit pour bénéficier d’un décaissement imminent.

« Environ 2 milliards de francs CFA de projets montés au profit de ces producteurs et les partenaires financiers sont actuellement sur le processus de décaissement. Sur ces 2 milliards, environ 1/2 milliard sont déjà à disposition des producteurs. », a-t-il confié au média togolais.

Revenant sur les craintes d’insolvabilité des producteurs, le responsable a certifié que le mécanisme qui, dans sa conception, table sur le partage des risques, devrait résorber une fois de pour bon ce problème. « L’insolvabilité des producteurs est due à plusieurs causes. Et le MIFA adresse des réponses précises à ces causes. La première cause, c’est le non-écoulement des produits. », diagnostique Bataka. Et de rassurer : « Avec le MIFA des contrats fermes sont signés entre les agrégateurs et les producteurs et ce n’est qu’à partir de ces contrats que la production est organisée. » 

« La faible productivité, à laquelle le mécanisme a trouvé des solutions par la présence de nos conseillers d’exploitation auprès des producteurs, le coût cher du crédit qui est parfois jusqu’à 20%, (avec le MIFA, c’est 5 à  7%), l’analyse des projets à financer par les analystes financiers du MIFA pour générer des plans d’affaires bancables, sont autant de solutions mises en place par le MIFA pour assurer le remboursement des crédits octroyés aux producteurs. », se satisfait le responsable togolais.

Sur les 3 prochaines années à venir, rappelle l’agronome, « ce sont 1 million de producteurs et les acteurs le long de chaînes de valeur agricoles qui seront accompagnés par le mécanisme. »

D’ici 10 ans, le MIFA va amener les banques à injecter, sur fonds propres, jusqu’à 1 milliard d’euros, soit 650 milliards de FCFA, dans les chaînes de valeur agricoles. A partir de l’année prochaine, l’accompagnement du mécanisme devrait s’étendre aux filières café, cacao, coton, soja, anacarde.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.