Togo : près de la moitié du budget 2019 sera consacrée aux populations défavorisées

Finances publiques
samedi, 17 novembre 2018 09:02
Togo : près de la moitié du budget 2019 sera consacrée aux populations défavorisées

(Togo First) - Au Togo, 45 % du budget de l’Etat, gestion 2019, sera consacré aux secteurs sociaux, a annoncé hier vendredi 16 novembre 2018, Sani Yaya, ministre de l'Économie et des Finances à l’occasion de l’adoption de la loi de finances 2019. « Le gouvernement est déterminé à créer un environnement propice pour l’accélération de la croissance économique et partant à réduire sensiblement la pauvreté des populations les plus vulnérables de notre pays à travers les investissements sociaux prévus dans la présente loi de finances. A cet égard, il importe de signaler que, tout comme en 2018, les secteurs sociaux bénéficient d’environ 45 % des allocations budgétaires en 2019 », a-t-il déclaré.

En 2019, le Gouvernement prévoit de faire la part belle, aux projets structurants du Plan National de Développement, aux programmes d’urgence de développement communautaire (PUDC), et d’appui aux populations vulnérables (PAPV), ainsi que les projets ayant trait à l’emploi des jeunes.

La mise en œuvre de ces actions prioritaires sera rendue possibles par un environnement marqué par l’augmentation des recettes fiscales qui devraient se situer à 669,5 milliards FCFA, en hausse de 8,6% par rapport à 2018 et une baisse de 5,2% des recettes non fiscales à 80,4 milliards.

Les recettes budgétaires quant à elles, devraient enregistrer une augmentation de 49,1 milliards FCFA pour atteindre 881,1 milliards. Alors que les dépenses budgétaires sont attendues à 895 milliards de FCFA en baisse de 25,6 milliards de FCFA.

L’année prochaine, l’exécutif togolais poursuivra ses efforts en matière d’assainissement des finances publiques. Selon l’argentier togolais, les efforts visant l’apurement de la dette intérieure commerciale vont s’accentuer, « afin de donner les moyens au secteur privé de participer à la dynamisation de l’activité économique ».

Dans un tel environnement qui mise sur la stabilité du cadre macroéconomique, la dette publique est attendue à 67,5 % du PIB, fin 2019, alors qu’élle était à 72 % en septembre 2018.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.