Rapport de Banque de France sur les économies de la Zone Franc : l’Uemoa, plus dynamique que la Cemac

Gouvernance économique
mercredi, 10 octobre 2018 09:52
Rapport de Banque de France sur les économies de la Zone Franc : l’Uemoa, plus dynamique que la Cemac

(Togo First) - L’activité économique a repris en Zone Franc en 2017, avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel, établie à 3,9 %, contre 3,6 %, en 2016, révèle un rapport de Banque de France, publié lundi dernier. Cette remontée devrait se poursuivre en 2018.

L’an dernier, la croissance de l'activité économique en Zone franc est restée supérieure à celle de l'Afrique subsaharienne, mais, note la Banque centrale française, « des écarts significatifs demeurent entre pays ».

Ainsi, l'activité économique dans l’espace UEMOA, portée par la croissance de la Côte d'Ivoire et du Sénégal, a continué de progresser au rythme soutenu de 6,7 %, alors qu'elle a stagné dans la zone CEMAC, frappée de plein fouet par les contrecoups de la baisse du prix du baril de mi-2014 à début 2016.

Toutefois, loin des chocs inflationnistes, les pays de la Zone franc, protégés par l’arrimage à l'euro continuent d'enregistrer en 2017, avec des perspectives favorables, des taux d'inflation (+ 0,8 % en moyenne annuelle) nettement plus faibles que ceux de l'Afrique subsaharienne (+ 11,0 %).

Le rapport constate également que la montée de l'endettement public pourrait à terme, réduire les marges de manœuvre de la politique budgétaire des pays concernés. Par ailleurs, Banque de France appelle à la diversification des exportations, qui demeure jusque-là, insuffisante pour favoriser le développement économique.

La Zone franc comprend, outre la France, les pays de l’UEMOA, ceux de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et l'Union des Comores.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.