Le Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund) prévoit d’accompagner les nouveaux projets du Plan national de développement

Investissement
mardi, 11 septembre 2018 09:09
Le Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund) prévoit d’accompagner les nouveaux projets du Plan national de développement

(Togo First) - A Hangzhou jeudi dernier, le Fonds de développement Chine-Afrique (China-Africa Development Fund -CAD Fund) a annoncé son intention de promouvoir et de se positionner sur plusieurs projets phares du Plan national de développement (PND 2018-2022). 

Le bras armé des investissements du secteur privé chinois en Afrique, déjà actif, à travers une joint-venture, sur le projet LCT avec China Merchant, s’est dit prêt à accompagner les nouveaux projets qui ont été présentés au premier business forum Chine-Togo.

Présentant les atouts et opportunités d’investissements ciblées au Togo, le CADFund qui conditionne son soutien à la faisabilité et le bon contrôle du risque lié à ces projets, estime qu’il travaillera à mobiliser des investisseurs chinois sectoriels pour le PND. « A partir du projet LCT financé conjointement avec la China Merchant, le CADFund continuera de suivre les projets dans l’infrastructure, les parcs industriels, l’énergie hydroélectrique, l’exploitation des ressources et l’aéronautique. », a indiqué Shi Jiyang CEO du CADFund. 

Concrètement, le fonds de capital-investissement chinois pour l’Afrique, financé par la China Development Bank, cible les projets d’extension du Port de Lomé et du parc industriel. « Le CADFund a financé LCT conjointement avec China Merchant. Ils sont en train de d’étudier les projets d’extension de LCT et du parc industriel. Après l’achèvement des études de faisabilité, nous allons continuer à avancer le projet », a déclaré le responsable chinois.

Outre ces deux projets, le CADFund a annoncé son intérêt pour Asky Airlines. Le fonds entrevoit d’entrer, en tant que partenaire stratégique, au capital de la compagnie aérienne panafricaine basée à Lomé qui dessert une vingtaine de destination en Afrique de l’ouest et du centre.

Dans le secteur des mines et de l’énergie, Shi Jiyang évoque le projet de construction du barrage d’Adjarala que son institution pourrait accompagner. 

Les investissements chinois à travers ce fonds pourraient également venir doper la production du phosphate togolais qui, selon Shi, est de « meilleure qualité » mais, pour le moment, en quantité produite insuffisante. 

Rappelons qu’un Mémorandum d’Entente a été signé entre le Togo et le China African Development Fund, à l’occasion de ce forum. Aucune information n’a encore filtré sur le contenu de ce document.

Fiacre E. Kakpo, envoyé spécial à Hangzhou

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.