Togo : le Britannique Keras Resources obtient le feu vert pour mener des tests sur le projet de manganèse de Nayega dans les Savanes

Mines
mardi, 24 juillet 2018 08:34
Togo : le Britannique Keras Resources obtient le feu vert pour mener des tests sur le projet de manganèse de Nayega dans les Savanes

(Togo First) - La Compagnie minière Keras Resources, cotée à Londres, a annoncé ce lundi avoir obtenu l’autorisation pour entreprendre un programme d'essais métallurgiques d'échantillonnage en vrac sur le projet de manganèse de Nayega, préfecture du Kpendjal, dans le nord du Togo.

Cette approbation marque une « avancée significative », pour Keras, ex-Ferrex, actif sur ce projet via sa filiale Société Générale des Mines SARL (SGM) qu’il détient à 85%.

Selon la société cotée sur l’AIM, la bourse des PME de Londres, les travaux estimés à 1,5 million $, devraient inclure le traitement de 10 000 tonnes de minerai de manganèse enrichi par un important producteur d'alliages à base de manganèse, afin d'évaluer la pertinence du minerai dans ses installations de fusion.

A la fin du processus, la société britannique vise un produit manganèse enrichi de + 10mm à -75mm à travers une opération simplifiée de lavage, d’épuration et de tamisage.

Les charges du programme qui comprennent notamment l’équipement, les coûts d’exploitation et de logistique et les frais de gestion, sont entièrement financées par un utilisateur final, avec lequel Keras annonce avoir trouvé un accord. Un financement initial aurait été mis à disposition avec effet immédiat pour assurer la couverture des actifs d’immobilisation à long terme et les coûts de gestion. « Nous avons conclu un accord de financement avec un tiers utilisateur final qui pourrait potentiellement partager des synergies importantes avec un producteur de manganèse d'Afrique de l'Ouest », a déclaré le PDG de Keras, Russell Lamming.

Et d’ajouter : « Nous pensons qu'il s'agit d'un énorme appui pour le projet et la capacité de notre équipe à identifier les actifs de qualité ; nous sommes impatients de travailler étroitement avec l'utilisateur final à travers le processus de test métallurgique ».

Keras qui affirme avoir terminé le processus d'appel d'offres avec les opérateurs miniers locaux et les sociétés de logistique qui ont la capacité de démarrer l'opération immédiatement, devrait d’attribuer les contrats d’ici fin juillet.

La société, qui ambitionne de développer ses actifs de manganèse au Togo en une mine productrice, affirme être en discussion avec les autorités togolaises, en vue de rentabiliser ses exploitations dans le pays. « Au cours des derniers mois, nous avons engagé des discussions constructives avec le ministère des Mines et d'autres organismes réglementaires au Togo sur la façon de faire de Nayega une mine rentable. L’accord donné pour l’échantillon en vrac à grande échelle est avancée significative dans les discussions avec les autorités », s’est réjoui le PDG.

A l’heure de l’annonce de l’autorisation, Keras Resources PLC (LON:KRS) a vu ses actions grimper de 15%.

Le projet Nayega, projet à ciel ouvert et low-capex (peu de dépenses en capitaux), couvre une superficie de 92 390 ha et porte sur un gisement long de 2,2 km de long et large de 500 m avec une épaisseur moyenne de 3,3m.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.