Le Togo se renforce en matière de sécurité aérienne et ouvre davantage son espace aérien

Transport
lundi, 12 août 2019 10:57
Le Togo se renforce en matière de sécurité aérienne  et ouvre davantage son espace aérien

(Togo First) - En fin de semaine dernière, l’Assemblée nationale a autorisé le gouvernement à ratifier le traité de l’AAMAC (Autorités africaines et malgache de l’aviation civile).

La ratification de ce texte devrait permettre au Togo de renforcer sa coopération avec les autres Etats membres de ce traité en matière de sécurité aérienne, notamment ceux membres de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

De fait, ce sont ces Etats qui ont signé ce traité dont l'objet est la mise en place d'une organisation internationale de coordination et de supervision de la sécurité de l’aviation civile. L'accord vise entre autres, à « établir et maintenir un niveau régional uniforme de sécurité acceptable, promouvoir l'efficacité et l'uniformité dans le processus réglementaire et de certification ». L’idée est d’« éviter la multiplication des certifications, garantir un niveau uniforme de protection de l'environnement » ou d’« aider les parties à remplir leurs obligations au titre de la convention de Chicago », relative à l’aviation civile internationale.

Au cours de la même session parlementaire, les députés ont donné le feu vert pour la ratification de l’accord de services aériens entre le Togo et le Burkina Faso et celui de transport aérien avec les USA.

Avec la ratification de ces deux textes, le ciel togolais devrait s’ouvrir davantage. Elle permettra en outre « la croissance du trafic ainsi que l’arrivée des touristes et des hommes d’affaires », selon le ministre en charge des Transports, Zouréhatou Tchakondo-Kassa Traoré.

Séna Akoda

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.