Togo : pic de création d’entreprises en octobre

Gouvernance économique
lundi, 05 novembre 2018 10:19
Togo : pic de création d’entreprises en octobre

(Togo First) - Jamais le nombre des créations d'entreprises sur un mois au Togo n’avait été aussi haut depuis 2017. En octobre 2018, 1281 nouvelles entreprises ont vu le jour. Un record absolu, confirmant le nouveau dynamisme entrepreneurial qui émerge dans le pays, lui-même, insufflé par des réformes incitatives et la reprise plus tôt que prévue d’une économie frappée par la crise politique depuis la mi-2017.

En octobre, la création d’entreprises a été en hausse de 65,7% par rapport au mois de septembre où elle avait atteint son plus bas niveau depuis janvier. Sur les dix derniers mois, la formalisation a eu le vent en poupe : le nombre d’entreprises créées dépassant déjà celui de toute l’année 2017 où seulement 8199 entreprises sont entrées dans le circuit formel.

En effet, 9241 nouvelles entreprises se sont formalisées entre janvier et octobre 2018, contre 7243 la même période un an plus. En glissement annuel, il s’agit d’une hausse de 27,5%.

L’entrepreneuriat séduit de plus en plus les Togolais

La création d'entreprise continue d'aller bon train et d'attirer les Togolais. Sur les neufs premiers mois de cette année, 80,39% des entreprises créées, soit en tout 7429 enseignes, appartiennent à des Togolais, en hausse de 55%, comparativement à la même période l’an dernier où les nationaux n’avaient lancé que 4769 nouvelles entités.

Le nombre de nouvelles entreprises détenues par les étrangers, quant à lui, est en recul. De 1912 en 2017 en neuf mois, soit (28,62% des créations), ce chiffre est tombé à 1812, représentant désormais 19,61% des formalisations.

Fruits des reformes incitatives coordonnées par la cellule Climat des affaires

Ces très bons chiffres s'expliquent en partie par le contexte macroéconomique porteur de la deuxième moitié de 2018, mais aussi par les signaux envoyés par les pouvoirs publics depuis le début de cette année. La performance dans la création d’entreprises est surtout portée par les reformes incitatives entreprises par les autorités togolaises pour améliorer l’environnement des affaires, avec pour métronome la Cellule Climat des affaires. L’appétit pour la formalisation a surtout été satisfait par la suppression des droits d’enregistrement et timbre, la libéralisation du capital minimum, la réduction sensible des procédures de paiement en ligne, le coût des annonces légales en ligne ramené à 1000 FCFA. Le tout couronné par une communication renforcée. Outre ces réformes visant à faire du secteur privé, un acteur incontournable de la dynamique économique, la garantie de 20% de la commande publique aux jeunes et femmes, motive également le regain de formalisation observé depuis le début de l’année.

Les lauriers du Doing Business 2019

Ces efforts dans le sens de l’amélioration de l’environnement des affaires ont permis au Togo de se donner une belle image dans le Doing Business 2019, en tant que premier réformateur dans l’Uemoa, 2e d’Afrique.  Avec à la clé, un bond net de 19 places dans le classement général. Le pays est même parmi 15 pays d’Afrique subsaharienne où il est plus aisé de créer une entreprise et les 75 premiers pays au monde, selon le rapport de référence de la Banque mondiale qui évalue la facilité de faire des affaires dans 190 pays au monde.

Il entre dans le très convoité top 10 des pays dans le monde ayant le plus simplifié le cadre réglementaire pour faire les affaires.

Fiacre E. Kakpo

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.